Historique

Soudal, établi en 1966 par Monsieur Vic Swerts, est dès le début, un des producteurs le plus important dans le domaine des silicones. 

En 1966, Monsieur Vic Swerts a acheté une petite entreprise à Ossenmarkt à Anvers, spécialisée dans les matériaux de soudure et la fabrication des pâtes de réparation en polyester.

Après deux années, l'entreprise a été transférée à Turnhout dans l'ancienne entreprise de jardinage de ses parents.
 
De grands investissements ont été réalisés pour l’achat de machines sophistiquées destinées à la production des pâtes en polyester et des mastics silicones. Dès la première année, 5000 cartouches de mastic silicone ont été fabriquées.
 
 
Après quelques années, le maraîchage est devenu incompatible avec une telle expansion. Monsieur Vic Swerts a donc pris la décision de construire un hall de production de 2000 m² dans la zone industrielle de Turnhout pour faire face à la croissance de l'entreprise.

En 1981, les bureaux se sont déplacés à Turnhout et Soudal S.A. a vu le jour.

A partir de là, tout s'est accéléré de nouveau. L’export a pris une place importante dans la stratégie de l’entreprise, grâce à l’emplacement avantageux de la Belgique. En 1981, la part de l’export s’élevait à 25%. En 1999, cette part à plus que doubler, passant de 25% à 87%.

 
Au cours des années, Soudal continue son expansion, s’agrandissant de 11000 m2 en 1985.

En 1992, Soudal reprend le concurrent français Ayrton. Par cette acquisition Soudal obtient une part du marché importante en France et une unité logistique afin d'optimiser la distribution et les services.

Cette même année, Soudal a reçu le certificat ISO 9002, prouvant la qualité supérieure de ces produits.

Malgré que la protection contre le feu était (et est toujours) un thème très actuel chez Soudal, l'entreprise a été ravagée en 1993 par un incendie lourd qui s'est déclaré dans les zones des produits finis et des mousses polyuréthanes.
Suite à l’incendie, le département des mousses PU a été rapidement hébergé dans une nouvelle usine, puisqu’un an après, les chaînes de production tournaient de nouveau à plein régime.
 
Au fil des années, l’exportation a continué son développement et en 1996, une agence en Pologne a été ouverte. Les résultats ont été très prometteurs dès la première année.
 
Le 1er Juillet 1997, Soudal acquiert le département des produits de bâtiment de silicone de BAVG, une filiale de Bayer AG à Leverkusen, est effectuée. Les propriétés, les machines, le personnel et le registre des clients complet s'enrôlent dans la famille Soudal. L'Allemagne est le marché le plus important pour les mastics et les mousses-PU, ce qui permet à Soudal d’appuyer sa position sur ce marché.

Très vite, le souhait de Soudal a été de doubler sa capacité de production et de stockage. Pour faire face à cet enjeu, une deuxième usine de production ainsi qu’un entrepôt ont été créés.

 
En 1999, Soudal se développe en Chine et au Royaume-Uni en mettant en place un bureau de vente et un espace de stockage. Ces deux nouveaux emplacements permettent de renforcer la place de Soudal sur ce marché mondial. Depuis ce temps-là, des bureaux de vente ont été établis chaque année.
  

En 2004, le groupe Soudal reprend les parts de Rectavit S.A. Cependant, Rectavit continue d’évoluer comme entité indépendante et agrandit sa marque propre à base d'une historie riche en matière des colles et des autres produits de succès.

 
En 2006, un nouveau hall avec 4 lignes de production additionnelles a été étrenné. De plus, la zone des mousses-PU a été agrandie avec une ligne de production performante.
 
En 2008, Soudal reprend l'entreprise limbourgeoise Aerotrim, qui produit des aérosols techniques. Pour Soudal c'est une addition importante d'assortiment. Aerotrim obtient,  par ce biais, un accès important à de nouveaux marchés.
En même moment, Soudal commence avec la construction du nouveau centre R&D. Ce centre peut accueillir entre autres un laboratoire high-tech afin de supporter des développements futurs.